Le crâne ancestral

Forum & Blog collectif

Le forum où l'on parle de tout et de rien, littérature, poésie, musique, photographie, éthnologie, sociologie, politique, science, religion, darwinisme etc.

You are not logged in
Liste - Nouveau sujet - Recherche - - -

choron / cavanna

dav 

publié le 26 November 2001 17:11 de (193.251.1[...]
   

Les belles interviews du Professeur Choron :
CAVANNA

(Publié dans "Yeti" n°6, Avril 1991)

Professeur Choron: Cavanna, tu viens d'écrire Coups de sang. Toi et moi, on est copains comme cochons et c'est vraiment un bouquin fait pour moi parce que je le laisse traîner sur un coin de mon bureau et c'est rempli de bonnes choses qu'on peut picorer - ily a au moins une cinquantaine de sujets différents ! C'est le bouquin idéal pour les gens
qui n'aiment pas lire.

Cavanna: Exactement.

Ch.: Ca c'est un bon point, mais là tu est très en colère. Je me demande si tu n'es pas sponsorisé par Trivial Pursuit
qui pourrait inventer une nouvelle question : "Combien de fois Cavanna a-t-il écrit le mot "con" dans Coup de sang ?"

Ca.: Je ne savais pas que je l'avais écrit tant de fois. Tu n'es pas le premier à me le faire remarquer... J'ai pas fait
gaffe, j'écris "con" aussi souvent ?

Ch.:Alors tu n'as pas écrit ce bouquin en pensant à Trivial Pursuit ?

Ca.: Non, je te le jure. Je pensais au chèque de l'éditeur...

Ch.:Mais enfin, t'es quand même vachement super énervé là-dedans. Tu l'as écrit avec du vin blanc et de la corne de rhinocéros ?

Ca.: Je suis tout le temps en colère. Quand je suis pas en colère, c'est que je me retiens - même la nuit je gueule !

Ch.:T'es rarement positif, tu vends du négatif là-dedans. Par exemple, on coupe les cuisses aux petites grenouilles... Mais j'ai remarqué un côté positif quand même, c'est quand tu parles de la corrida. Tu dis : "Moi j'aimerais bien aller
voir une corrida, si on faisait au toréador ce qu'on fait au taureau !" C'est-à-dire lui planter des banderilles dans le
cul... Donc, tu gueules contre la corrida qui de déplaît actuellement parce que tu la trouves un peu fade...

Ca.: Y'a de ça oui... Tu comprends, c'est toujours les mêmes qui dérouillent, le toréador il a beau jeu, je trouve. Si le taureau était d'accord avant, et venait serrer la patte au toréador, lui taper un peu sur l'épaule, et qu'ils boivent un
coup ensemble en se disant : "Si on se faisait une bonne petite corrida tous les deux ?" - là ça irait. Et one leur ferait la
même chose à tous les deux :les piques dans le cuir, les banderilles dans le cou. Quand ils ont perdu chacun deux ou
trois kilos de sang, alors ils sont en face l'un de l'autre et ils flageollent tous les deux sur leurs guibolles, pareil, alors là
ça serait bien ! Et si le taureau gagne - car il peut gagner, là le taureau - on coupe les couilles et la queue du toréador
et on fait le cadeau au taureau !

Ch.:Et à ce moment-là, les belles dames seraient bien plus contentes que d'avoir une queue de taureau et deux
oreilles dont elles n'ont rien à branler...

Ca.: Les belles dames, elles vont là où il y a une queue vivante, elles iraient donc vers le taureau - elles seraient pas déçues !

Ch.:Alors là tu es positif ! Et quand tu plains les petites grenouilles qu'on coupe pour leur manger les cuisses, moi j'ai pensé qu'on pourrait peut-être...

Ca.: Manger les cuisses sans tuer la grenouille !

Ch.:Et inventer une petite chaise roulante pour les grenouilles auxquelles on a coupé les cuisses, et on aurait un
slogan : "Les grenouilles handicapées sont des grenouilles comme...

Ca.: Les autres." Bravo ! Elles iraient même aux sports d'hiver.

Ch.:Tu as parlé des gaveuses d'oies, aussi. Et moi, au lieu d'être horrifé par le fait qu'elles gavent des oies, j'ai bandé comme un fou à ta description des gaveuses d'oies. Tu les présentes ainsi : "...entre les cuisses d'acier d'une lourdasse au cul carré." Putain, moi j'ai bandé comme un dingue !

Ca.: Mais oui, mais pas pour le foie gras, pour le cul de la mémère !

Ch.:Cavanna, là tu fais bander le lecteur...

Ca.: Ecoute, une gaveuse d'oie, tu y vas, tu lui dis : "Madame, vous avez un grand cul carré, vous avez des cuisses d'acier, il y a un autre métier que de gaver des oies et qui gagne beaucoup plus - faites la pute !"

Ch.:Tu gueules aussi contre n'importe quoi... Tu gueules contre le crocodile de monsieur Lacoste, ça me surprend...

Ca.: Oui, tout à fait. Un crocodile vaut mieux que ça.

Ch.:Tu gueules aussi contre les poux.

Ca.: J'aime pas qu'on tue les poux, merde ! Ces petites bêtes-là, elles ont le droit de vivre, non ?

Ch.:Tu parles de "Para-Poux", tu gueules contre la publicité à la télévision, mais c'est quand même de l'information,
la publicité. Par exemple, il y a "Para-Poux" d'un côté et puis il y a un yaourt financé par Poulidor qui s'appelle
"Vas-y Poupou !"

Ca.: C'est vrai ?

Ch.:Oui. Alors, imagine-toi que tu n'aies pas cette information, les meces qui ont des poux vont se barbouiller la tête avec du "Vas-y Poupou !"

Ca.: Les pauvres...

Ch.:Il y a une chose qui m'inquiète aussi, Cavanna, moi je te connais depuis longtemps, je connais ta vie sexuelle un peu...

Ca.: C'est plus ce que c'était, tu vois, faut sucer un peu plus longtemps...

Ch.:C'est rien, ça. Quand on tirait un coup, qu'on avait 16 ans : tac-tac, comme les lapins - au revoir, madame !

Ca.: T'avais le temps de dire au revoir, toi ? Moi, j'avais même pas le temps de dire bonjour !

Ch.:Heureusement, on a eu les putes. C'est les putes qui nous ont éduqués...

Ca.: Les putes, je leur tire mon chapeau. J'ai un grand respect pour la première pute que j'ai connue, qui était la
première femme que j'osais toucher, et elle a été comme une maman, mon vieux, c'était formidable! Elle m'a donné le
respect de la femme, vraiment ! Elle m'a appris pas seulement à baiser proprement, elle m'a appris qu'une femme
c'est quelque chose de merveilleux. C'était une bonne femme, elle avait une quarantaine d'années, quoi.... Je me
rappelle encore, j'avais 16 ans, j'étais con, j'étais timide... Mon vieux, ah oui, ça c'était chouette !

Ch.:Elle t'a appris la bonne pipe en te léchant les couilles...

Ca.: Tout, tout ! Elle m'a appris à lui bouffer le cul à elle, elle m'a appris comment faire !

Ch.:A chercher le petit machin qu'on trouve jamais...

Ca.: Oui, elle m'a dit exactement comme ça se trouvait ! Je suis sûr que les trois-quarts des mecs savent pas !

Ch.: Et ta mère te faisait pas ça ?

Ca.: Ma mère aurait peut-être bien voulu, mais j'ai jamais osé lui demander...

Ch.: Dis-moi, il y a longtemps que tu as vu un psychiatre ? Parce que ton bouquin m'a beaucoup ému, moi qui te connais depuis longtemps...

Ca.: Ouais, tu crois ? Faudrait y aller ?

Ch.: Ah, je crois, oui.

Ca.: Tu crois que pour mes hémorroïdes, un psychiatre ça ferait du bien ?

Ch.: Non, pour l'ensemble de ton oeuvre, enfin... de tes "coups de sang".

Ca.: Ouais, je vais peut-être y aller. Mais un psychiatre femme. Je l'attendrais sur le divan et peut-être qu'elle
viendrait me rejoindre...

Ch.: Et puis tu dégueules sur les touristes, alors que ce sont des gens qui nous amènent leurs devises.

Ca.: J'ai envie de les crever ! Quand je vois les touristes, j'ai envie de les tuer, je me retiens - vraiment. J'habite à
côté de Notre-Dame et des quais, c'est pourri de ces gros cons avec leurs putains de femelles de merde avec leurs
yeux de veau. Ils viennent pour admirer, ils admirent !

Ch.:Oui, mais François, t'es inguérissable, là...

Ca.: Je suis inguérissable !

Ch.: Tu gueules aussi contre les taggeurs...

Ca.: C'est pas du graffiti, c'est con. C'est aussi con qu'eux, c'est des mecs qui projettent leur connerie. Alors on
n'ose rien dire, d'abord parce qu'on a la trouille, on croit qu'ils sont vachement méchants, alors on fait semblant, on se
résigne, on se dit : "ouais, c'est des jeunes, faut que ça s'exprime, c'est de l'art finalement, c'est une forme d'art, ils
signet, ils mettent leur marque personnelle, gnin-gnin" - des déconnages de vieu con qu'a la trouille, qui veut avoir l'air
d'être dans le coup. Moi, je dis : ça me fait chier ! Ca me fout le cafard ! Les merde de chien sur les trottoirs me
dégoûtent pas, j'ai qu'à faire gaffe où je mets les pieds - mais les tags sur les murs, je peux pas faire gaffe où je mets
les yeux, merde ils me tombent dessus ! Ca me fait chier ! Choron, ça me fait chier, si t'as des copains taggeurs, je
t'emmerde !

Ch.: T'es prêt à te faire chier sur la gueule par un chien mais pas par un taggeur ?

Ca.: Ouais, parfaitement !

Ch.: L'orthographe maintenant... Putain, une virgule mal placée : boum, je te tue ! Raisonnement de Cavanna : c'est
un con! Et après, il vient parler de tolérance.

Ca.: Non ! Moi, tolérant, moi ? Ceux qui font la foi doivent être intolérants s'ils ne sont pas intoléranrts, ils n'ont pas
la foi. Je dis qu'un chrétien qui est tolérant n'est pas un vrai chrétien, c'est un con.

Ch.: Donc toi, tu es complétement intolérant ?

Ca.: Parfaitement !

Ch.: T'es aussi con qu'un chrétien, alors ?

Ca.: Non ! Je suis intolérant parce que je suis athée ! J'admets pas qu'on croie en un dieu, j'admets pas qu'un mec
qui a l'âge de raison croie encore au Père Noël.

Ch.: Ca aide...

Ca.: M'en fous.

Ch.: Moi, tu me connais, quand j'ai peu bu et tout ça, je dis : "Dieu est un con", puis le lendemain, je suis angoissé...

Ca.: Tu vas te confesser, tu t'achètes un paquet de cierges !

Ch.: Tu gueules aussi conter la télé. Mais regarde l'émission Le juste prix, qui est très populaire, il faut une sacrée
culture pour savoir le prix du paquet de nouilles ! C'est une culture populaire, Cavanna !

Ca.: Alors si c'est une culture populaire, faut les tuer tous ! Faut les fusiller, un paquet de nouilles dans les bras !

Ch.: Moi, je crois que t'as quand même gueulé sur beaucoup de choses sans savoir où tu allais, pour le plaisir de gueuler.

Ca.: Ah non, jamais, vraiment, alors non. Je suis un type bon, gentil, rigolo comme tout... Mais c'est eux qui me
foutent en colère, ils me foutent en colère tout le temps ! Je sors de chez moi, je tombe sur les tags, je tombe sur les
affiches, ça me fait chier, je suis en colère ! J'ouvre la télé, je suis en colère, je referme. J'ouvre un journal, je suis en
colère - je suis en colère tout le temps! Mais... ils n'ont qu'à pas être si cons ! Retour aux belles lectures


Re: choron / cavanna

Dan 

publié le 26 November 2001 18:22 de 212.95.68.[...]
   

Hé Greg, tu crois que c'est un ange Charon ?

Haha ch'uis con !


Re: choron / cavanna

Dan 

publié le 26 November 2001 18:23 de 212.95.68.[...]
   

Ha merdre c'etait pas Greg, c'était Dav !

P'tain ch'uis con !


Re: choron / cavanna

Philippe Val 

publié le 27 November 2001 20:59 de 62.147.11.[...]
   

Bravo les jeunes, bravo, nous avons lu vos textes.. certain sont digne du Charlie Hebdo.

Passez à Paris un de ces jours.

Phil!!


Re: choron / cavanna

Gregor Lombric 

publié le 27 November 2001 21:02 de 62.147.11.[...]
   

Hééééé Davad! Héééééééé Dan ! Je crois que j'ai fais un bourde.. juste au-dessus je me suis fais passer pour Val et j'ai mis son véritable E.MAIL!!!

Grégor


Re: choron / cavanna

Dan 

publié le 27 November 2001 22:08 de 212.95.68.[...]
   

Ha ha, vieille loutre, tu nous feras toujours rire !

Ca va, t'as mis trois minutes pour te rendre compte de ce que l'autre faisait :-p, en progrés !

Allez à samedi on pourra se mettre su la geule :gun:

Daniel :crazy:


Re: choron / cavanna

Dan 

publié le 27 November 2001 22:15 de 212.95.68.[...]
   

gueule pardon :-)



  |