Le crâne ancestral

Forum & Blog collectif

Le forum où l'on parle de tout et de rien, littérature, poésie, musique, photographie, éthnologie, sociologie, politique, science, religion, darwinisme etc.

You are not logged in
Liste - Nouveau sujet - Recherche - - -

"Si c'était 68" (revu et corrigé)

Miro 
publié le 20 April 2007 13:44 de 86.213.198[...]
   

Si c’était 68



L’hiver fredonnait encore une comptine
Ce soir de mars dans la rue voisine
L’hiver avec ses chanteurs audacieux
L’hiver aux mains lissées par les cieux


Nous étions dans une Ardèche recluse
À l’auberge des partisans
Nous étions saoulés presque comme des cuves
Et l’écluse était prête à craquer


Un gamin en souriant devant notre ivresse
Était passé en faisant pivoter son vélo
Et malheureusement dans sa maladresse
Il fit une chute un peu douloureuse et roula comme un tonneau


Cela nous fit rire et Jenny lui mit un pansement
Pour qu’il aille rouler encore
Sans alerter ses parents
Et puis il sécha ses larmes sans aucun effort


Nous on avait tellement ri et chanté cette journée là
Qu’un enfant frimeur dans son âge
Tombant de sa bécane
Ça nous avait mis la larme à l’œil


Je m’en souviens comme d’un instant de bon augure
Et je crois qu’on s’est tous souvenu de nos premiers naufrages
Ceux qui précèdent la première clope et le mauvais Saumur
Ceux que nous ont insufflé les délices de l’âge


L’enfant est reparti, comme un peu gêné
Il mit un coup de pédale avant de dérailler
Et il rougit comme d’accoutumée
Quand on ne sait quoi dire en pensant à la fille qui pourrait nous regarder


Le soleil se coucha peu après
Et une sieste tardive allait occuper les derniers Résistants
Pendant que mon frère et moi en pensant aux cyprès
Allions dans la jungle pour une partie de pêche en patientant


Jusqu’au lendemain où nous irions à la nage dans la même rivière
En nous disant que les poissons du soir allaient être les bienvenus
Pour un festin dont on dirait avec délice
Qu’il nous vient d’un rêve d’enfance et pour le plus idéal des menus



Terre Adélie
Miro        
publié le 24 April 2007 17:27 de 86.218.155[...]
 




TERRE ADÉLIE




Terre souhaitée sur la frange du Temps
La terre adélie commence ses oboles
D’une fortune misogyne mise au ban
D’un jardin américain qui la frôle


Nous sommes au siècle disposé
Sur l’ère ravageuse à la guerre
Nous somme sur le siècle agencé
Par quelques pitres téméraires


Et pour nous même si approche l’été
Ne savent nous nourrir que les pétroles
Et les denrées de dégoût et les denrées peu drôles
De celles que nous a donné la saleté


Comment accepter un pareil dessein
Quand la drogue et la guerre font leur jeu malsain
Comment accepter que les écoles
Apportent un Napoléon qui fignole


Dans l’ombre de l’événement le trouble spirituel
Et qui, rhéteur faillible mais certain
Donne à ses enfants un parfum plus cruel
Que celui de l’ordre moral et celui de Rodin


Comment vouloir même être gouverné
Dans une guéguerre d’où l’on écarte les amoureurs
Comment se laisser accaparer
Par le cadran du temps et par celui des heures