Le crâne ancestral

Forum & Blog collectif

Le forum où l'on parle de tout et de rien, littérature, poésie, musique, photographie, éthnologie, sociologie, politique, science, religion, darwinisme etc.

You are not logged in
Liste - Nouveau sujet - Recherche - - -

150385

Miro 
publié le 14 November 2007 19:42 de 86.218.145[...]
   

Je n'avais pas écrit ici depuis longtemps. Enfin, tout est relatif. Et l'envie me prend d'une petite nouvelle, pas un poème, non, un petit texte alchimique. Tiens voici Dieu qui promène son parapluie sous l'automne doré de septembre. Dieu... Dieu avec son appareil photos sur le parc de Vincennes... Clic clic clic, de photos en deça à l'élégance d'une bruine citadine. Dieu est une femme. Cette fois-ci. Je vais vous raconter une histoire. Enfin je suppose. L'abeille est morte et la fleur l'a suivie. La fleur a suivi l'abeille et dieu. Dieu se promène, marche vers les autels des églises de la Manche. Cette fois ci dieu est un homme. Sérieusement. Où vont-ils ? Je veux dire les hommes qui n'ont pas de fleur à la main. Sans doute au paradis. Puisque nous les y envoyons. Pas la peine de cueillir la fleur. Pas la peine d'apporter le bouquet. Il faut se promener au parc de Vincennes. Comme Dieu. Dieu et Gavroche assis sur le banc de la cinglante université où la ballade me conduit à ce récit. Avez-vous vus tous ces grands murs blancs qui gravitent dans nos rues. Eh bien un mur blanc c'est l'état, la hiérachie, l'ordre. Et Dieu l'emmerde, l'ordre, il lui chie au nez, il l'exécute avec ce qu'il peut. Et là il va lui casser la gueule. Je vais l'aider même. Vous avez vu, toutes ces pelouses, ce gazon bien tondu, Coraya le poisson qui est orange comme Orange les téléphones et qui apparaît en même temps que Sarkozy au pouvoir. Vous avez vu ? À l'arrivée de notre nouveau président, l'innovation fuse, vous savez, tout ça c'est déjà dans votre réfrigérateur, sur la table de chevet, hein, "La défaîte en chantant", tiens donc, et puis quoi, et puis où ? Vous avez vu, quand le peuple de France sera parqué comme bétail dans les restos et les bars non fumeurs, on va lui dire quelque chose... Mais quoi ? Quelle sera le nouveau discours aux abonnés mélancoliques des bars de France ? Pas les alcooliques, les mélancoliques. On leur dira... "PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ", enfin plutôt... "Pour votre santé pensez au capital". Non c'est sérieux, je vous jure. L'absence ou la privation d'une situation en place depuis longtemps, c'est le tremplin rêvé pour Big Brother aux initiales NS, vous savez ? Mener un peuple dans un discours, s'apercevoir que les réticences durcissent et persistent, et retirer le plateau repas des anarchistes en leur tendant un verre d'eau rhétorique. Vous verrez je vous dis. Les moeurs s'apaisent. Et l'estomac se vide. Il se vide de la culture, il se vide du jus de cerise des bergeries irlandaises, il se vide de ses faims de voyages et de lointaines cultures. Vider l'estomac de ses désirs aériens et y placer une irréductible envie d'UMP au bleu d'Auvergne, au blanc de Bourgogne et au rouge eh de Lisle rugbyvalent et tennistélé footballistidomenech. S'appeler Sarkozy c'est faire entendre "je partage tes idées et je fais tout mon possible". MAis c'est franchement étrange cette insidiosité qui fait croire à tant de gens que ce type sur le trône réservé par ses 60 millions de prétendants reçoit l'âme de tous les rêves. Sarkozy, c'est la goût. Il va vous donner envie de bouffer la mousse à raser, tellement elle est bonne. Eh oui, "pas qu'en me rasant" c'était pour rappeler à ces chers télespéctateurs qu'il est l'homme qui se rase, le président quoi ! Mais si je vous assure, c'est lui qui sait comment qu'on se rase. Il a même des manequins à la télé qui vous montrent comment on fait. Voilà donc. Se servir de ce qui existe et vous séduit, continuer la marche, et anticiper l'innovation triste en fin de mandat, et la mauvaise innovation à aux prochaines pestilentielles. Enfin moi je n'en pense rien de tout ça, c'est un oiseau du parc de Vincennes qui me l'a dit.