Le crâne ancestral

Forum & Blog collectif

Le forum où l'on parle de tout et de rien, littérature, poésie, musique, photographie, éthnologie, sociologie, politique, science, religion, darwinisme etc.

You are not logged in
Liste - Nouveau sujet - Recherche - - -

Ô poème !

Charlie 
publié le 20 November 2010 14:02 de 90.26.244.[...]
   

Ô poème !


Mozart je lui donne le premier mot de cette prose offerte
Mozart endigué de talent balançant ses notes par ma fenêtre ouverte
Mozart qui est le bienvenu dans les lumières de mes années passées
Mozart ô Mozart pour toi les lanternes sont allumées

Beethoven puis-je parler de toi sans connaître vraiment tes augures ?
Beethoven connais-je assez tes notes pour maîtriser mon allure ?
Beethoven suis-je capable de distinguer ta musique parmi toutes ?
Beethoven ô Beethoven quand on me parle de toi j’ai encore un doute

Wagner tu es le troisième apôtre de cette prose pourtant pacifique
Wagner étais-je donc fou pour t’écouter en lisant Nietzsche ?
Wagner tu sais j’ai senti aussi une incroyable grandeur dans ta musique
Étais-tu vraiment le père du nazisme dois-je laisser ton aura en friche ?

Chopin ah Chopin suis-je donc assez jeune pour admirer tes sonates ?
Chopin suis-je donc assez doux pour mériter ta musique ?
Chopin dis-moi comment fais-tu donc pour liquéfier mes Carpates ?
Chopin ô Chopin jamais je n’oublierai la douceur angélique…

Bach dans ce prélude poétique je te réserve la quatrième position
Maurane en chantant avec toi m’a fait vivre une folle passion
Elle disait Bach t’en souviens-tu « lorsque j’entends lorsque j’entends »
Et elle parlait de toi et moi malgré ma peine sais-je vraiment parler allemand ?

Et vous tous qui écriviez des métaphores des sonnets et des nouvelles
Avez-vous regagné des contrées toujours un peu plus belles ?
Et vous tous Zola Baudelaire Pessoa Hugo Lamartine et puis Voltaire
Êtes-vous partis si loin avez-vous donc enfin quitté la Terre ?

Nous autres poètes en herbe musiciens paresseux auteurs quêteurs
Nous sommes dans les champs de Lafontaine de petits laboureurs
Est-ce à dire que nous sommes loin d’égaler vos incroyables talents ?
Peut-être pas mais voyez-vous le monde moderne met la volonté en sang !