Le crâne ancestral

Forum & Blog collectif

Le forum où l'on parle de tout et de rien, littérature, poésie, musique, photographie, éthnologie, sociologie, politique, science, religion, darwinisme etc.

You are not logged in
Liste - Nouveau sujet - Recherche - - -

Poème

Romain Desmoulins d'Alma 
publié le 30 July 2011 21:37 de 90.26.67.6[...]
   

Lucie je t’aime



J’aurais bien aimé faire un pamphlet aux pamphlétaires

Allez savoir d’où me vient cette envie, d’où me vient ce désir

Un pamphlet qui dirait qu’on a fini la guerre, nous autres

Et qu’on se contente, tempérance et modestie, de partir !



Je vois les uns et les unes faire la guerre aux guerres

L’injure à l’injure, le tribunal au tribunal : on trouve le bonheur

Sur une allée assez jolie, des escaliers blancs, des parterres

Où l’on s’assoit, l’âme turquoise malgré la faim, et une rime au cœur !



Je suis allé sous les cerisiers, j’ai écouté le ciel, embrassé des étoiles

Et je ne vois rien qui soit sans amour, alentour : l’époque révolue

Où j’étais au combat, m’a appris au moins ceci : sous le voile

D’où l’on ricane et peste contre ceci, contre cela, dans la rue



Il y a souvent les mêmes armes, et de semblables ignominies

Que celles de ceux qu’on parjure, de face ou de dos, haineux souvent.

Il est une lutte cependant, que le cœur léger l’on mène à la mairie

Un beau jour de juin, chiffon rouge à la main, cheveux au vent.



L’univers a bien des mystères, et il émet des musiques. Dehors,

Aujourd’hui, le soleil brille, l’air est presque chaud, c’est l’été !

Mais vous, pamphlétaires qui nagez dans les eaux basses, vous, pléthores !

Ne voyez-vous donc pas, sacrebleu, la terre depuis le ciel, et Nazca enjoué ?



Si le bonheur passe par le cœur, il est certain que la guerre aussi :

Si vos hormones ont l’appétit des armes, eh bien, je ne suis pas à vos côtés !

Nos meilleures années, à nous les âmes du jardin fleuri

Sont celles de la fleur au fusil, celles des mots bleus, celles d’aujourd’hui !



Car nous oubliâmes, un beau jour de juillet, les balles et les mauvaises flammes !

Ce que vous appelez votre indignation ne manque-t-il pas d’imagination ?

Oui, un beau jour de juillet, à la colère et aux eaux basses, j’ai dit « mesdames,

Non merci ! » et alors, content de mon bonheur, j’ai quitté la tradition



Qui veut qu’on s’amuse, nous les bons vous les mauvais, à se bastonner

Pour la gloire, oubliant les enfants dans nos haines de cent soirs !

J’irai peut-être un jour poser sur le front d’un petit pamphlet

Ce petit mot inventé pour le fait de paix : « miroir, bonsoir !»



Mais c’est aujourd’hui dans le cœur d’une jolie brune que j’écris,

Au crayon de papier et à la craie : « je t’aime comme une pétale de rose »

Et alors, mettant dans vos vies ce poème que j’ai écrit aussi

Eh bien messieurs dames je pars lui demander quelque chose !



Re: Poème
lolaa        
publié le 19 September 2011 13:00 de 41.251.4.1[...]
 

Juste continuer à écrire ce genre de poste. Je serai votre lecteur fidèle. Merci.